L'outillage pour les matériaux composites

Une des particularités du travail des matériaux composites que j'aime bien, c'est qu'on peut les travailler avec de gros moyens (sous vide, étuve, pistolet résine + fibre ...) ou seulement un pinceau et un rouleau débulleur. Il ne faut vraiment pas un gros outillage pour faire tout ce que vous voulez avec un peu de tissu de verre et de la résine polyester.

Une des premières choses qu'il vous faut c'est un récipient pour mélanger votre résine et votre catalyseur. Ils sont en polypropylène et polyéthylène, comme ces deux matières plastiques sont auto-démoulantes, vous ne lavez pas vos récipients à la fin du travail, vous laissez catalyser le reste de résine et après ça se démoule tout seul. Vous trouvez des bols, des cuvettes de 450 ml à plus de 2,5 litres, pour les gros travaux les camions (seau) pour peinture de sept litres vont très bien.

Il vous faut ensuite de quoi doser votre catalyseur, vous avez à disposition des béchers graduées de différentes contenances.

Ce que je préfère pour ma part ce sont les doseurs manuels avec réservoir, le réservoir pour le durcisseur est souple, il suffit d'appuyer dessus pour que le catalyseur monte dans un récipient gradué. Pas besoin d'ouvrir à chaque fois un bidon et de verser dans un doseur.

Il existe aussi des éprouvettes graduées en plastique, des pipettes ou vous pouvez doser avec une seringue.

Un autre outil indispensable des pinceaux, il les faut en bois brut sans peinture dessus qui risquerait de se diluer avec la résine. Selon le travail à exécuter il vous faut différentes tailles de 15 mm à 100 mm.

Pour appliquer la résine sur de grandes zones il vous faut une patte de lapin (petit rouleau pour peinture) et prévoyez des vieux bocaux pour les nettoyer à l'acétone.

Et l'outil qui représente le mieux le stratifieur c'est pour moi le rouleau débulleur. Vous en avez de plusieurs sortes en métal, polyamide ou téflon, des débulleurs radial, axial ou pour les angles et bien sûr de différentes tailles. Mais avec un radial de 150 mm vous arrivez à vous sortir de toutes les situations ou presque.


Une pissette comme ils ont dans les hôpitaux va bien pour avoir de l'acétone à portée de la main en cas de problèmes.

Pour la sécurité il vous faut impérativement un masque à cartouche, ne plaisantez pas avec ça le styrène contenu dans la résine est très cancérigène. Beaucoup de stratifieurs dans les plus grandes boites du nautisme ne mettent pas de protections, j'en ai vu un qui disait qu'il n'y avait pas de problème et qui à 40 ans, crachait du sang.

Vous pouvez compléter les protections par une combinaison de peintre et des gants.

Il vous faudra en outre une meuleuse avec un disque diamant et de quoi ébarber.

L'équipement dans les unités de fabrication est en général agrémenter de machines à projection simultanée. C'est comme des pistolets à peinture pneumatique, cela envoie la résine et la fibre de verre hachée en même temps dans le moule, il n'y a plus qu'à débuller derrière. Cela évite la pose des mats de verre entre chaque roving et amène un gain de temps appréciable.

Les unités de productions en matériaux composites possèdent aussi des cabines d'aspiration qui servent surtout pour l'application du gel coat et pour la peinture ou pour détourer les pièces finies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.