Électricité de bord

Nous allons aborder l'électricité à bord d'un bateau. Pour beaucoup de monde l'électricité fait peur, on ne la voit pas, on ne sait pas trop comment ça fonctionne, alors qu'il n'y a rien de plus simple que l'électricité. Dépanner en électricité est bien plus simple que dépanner en mécanique, plus simple que réparer la coque d'un bateau ou même que faire une peinture au pistolet. En fait l'électricité c'est surtout avoir de bonne connaissance théorique, il n'y a pas besoin d'acquérir un coup de main comme dans certaine profession où ça peut prendre des années, brancher un fil est à la portée de tous.

Bien sûr il y a différents niveaux de difficulté en électricité, de l'électricité bâtiment à l'électronique mais, vous verrez que sur un bateau quelques notions de base vous sortiront de la plupart des situations.

Comme je vous l'ai dit plus haut, l'électricité c'est surtout de la théorie, il faut donc connaitre un minimum de théorie électrique, mais vous verrez que pour la base il n'y a rien de bien compliquer. Les choses de base à connaitre sont la tension, l'intensité et la puissance, vous verrez que ses trois choses sont liées ensemble.

Pour bien comprendre l'électricité, on a tendance à comparer un réseau électrique à un réseau hydraulique et c'est vrai que c'est la meilleure comparaison.

Nous avons donc la tension qui sera l'équivalent de la pression avec un réseau d'eau, l'intensité qui sera équivalente au débit et la puissance sera quant à elle le résultat du mélange tension + intensité.

Voyons quelques notions, nous pouvons avoir beaucoup de tension et très peu d'intensité, comme sur l'alimentation des bougies. Beaucoup d'entre vous ont déjà pris une châtaigne en approchant la main trop près d'un antiparasite d'allumage. Ce n'est pas étonnant pour créer une étincelle la bobine fournit entre 15000 et 20000 volts, mais il y a seulement quelques milliampères. Pas beaucoup de débit mais beaucoup de pression, comme avec un tuyau d'eau il est ouvert avec du débit et le jet tombe 50 cm devant vous, vous pincez le bout donc moins de débit et plus de pression votre jet va beaucoup plus loin. C'est parce qu'il n'y a pas beaucoup de débit, que vous ne mourrez pas en prenant un coup de jus sur une bougie, donc ce n'est pas la tension qui tue mais l'intensité. Avec le tuyau c'est pareil vous pouvez créer un petit jet puissant où il y a beaucoup de pression, si vous mettez la main devant ça fait mal (exemple un nettoyeur haute pression), mais ça ne vous tuera pas. Par contre, si vous êtes emporté par un gros débit d'eau même sans pression il y a de fortes chances pour que vous y passiez. Dans le sens contraire c'est pareil vous pouvez avoir une source électrique avec une tension basse et une grosse intensité, si vous approchez la main à côté vous ne risquez pas que l'électricité saute avec un arc, il n'y a pas de tension, mais si vous touchez le fil vous vous électrocutez.

Donc tension = pression et intensité = débit.

Pour obtenir la puissance on va multiplier la tension par l'intensité.

Exemple : 12 volts x 3 ampères = 36 watts

Tension = volt

Intensité = ampère

Puissance = watt

Ce calcul est pour un courant continu, pour un courant sinusoïdal il y a d'autres facteurs à prendre en compte, mais nous avons surtout besoin de connaitre le calcul de la puissance pour le circuit continu du bateau. Pour le circuit 220 volt sinusoïdal on se prend moins la tête. Ce n'est pas plus compliqué que ça, vous verrez que pour intervenir sur votre bateau ces notions sont largement suffisantes. Elles nous serviront à établir un circuit électrique et à définir les fusibles dont nous avons besoin, ainsi que la grosseur des fils, si nous passons directement par un interrupteur ou si nous avons besoin d'un relais.

Nous allons arrêter là pour l'instant et laisser refroidir notre cerveau, nous verrons la prochaine fois les composants de base que l'on peut rencontrer en électricité marine et comment les tester.

1 commentaire:

  1. Bonjour,je trouve vos commentaires très bien .
    J'ais travailler en usine pétrochimie pendant 35 ans et je me souvient que l'on m'avais dit !que lorsque l'on pince un tuyau d'arrosage on réduit le débit et la vitesse augmente mais la préssion reste la méme; dans notre réseau d'eau de ville la préssion est de l'orde de 4 bars ,on ne peu pas augmenter cette préssion !
    Comme l'eau est liquide, donc non comprésible
    Du coup je suis dans le flou .
    Merci de toute vos explications, j'ais envoyer votre lien à mes amis qui on des bateaux.
    Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.